La médecine traditionnelle chinoise aux urgences du centre hospitalier d’Alès-Cévennes
Un Partenariat avec l' E.M.Q.G

Les docteurs Barrillon et Tatulli, urgentistes au centre hospitalier d’Alès-Cévennes, proposent des consultations en médecine chinoise.

Depuis la fin de l’année dernière, deux médecins du centre hospitalier d’Alès-Cévennes proposent des consultations de médecine traditionnelle chinoise. Cette discipline, proposée en complément de la médecine conventionnelle, propose d’optimiser la guérison des patients ou d’améliorer leur symptômes.

Le centre hospitalier d’Alès-Cévennes (Chac) est à la pointe de la médecine… chinoise ! Depuis la fin de l’année dernière, le Chac compte en effet le premier service hospitalier de France de médecine traditionnelle chinoise (MTC). S’il existait bien un centre intégré de MTC à Paris, depuis 2016 au coeur des hôpitaux universitaires Pitié Salpétrière Charles-Foix, il s’agit là de la première unité fonctionnelle intégrée au sein de pôle urgence du Chac.

La médecine traditionnelle chinoise est une médecine holistique considérant l’être humain dans son ensemble (corps, esprit et énergie) et son environnement. Elle établit un bilan énergétique pour repérer des déséquilibres, au moyen d’un examen clinique (interrogatoire, observation, palpation, auscultation), à la recherche de signes et de symptômes. Les informations recueillies permettent de définir des syndromes pathologiques, d’où découle un principe de traitement, mis en application au moyen d’outils thérapeutiques : acupuncture / moxibustion (armoise chauffée), remèdes traditionnels chinois (anciennement dénommés pharmacopée), tuina (massages) / ventouses, diététique, qi gong thérapeutique ou médical… La médecine traditionnelle chinoise peut prendre en charge tout type de symptôme, et souhaite optimiser la guérison des patients ou l’amélioration des symptômes, en complément de la médecine conventionnelle.

Au Chac, le service de médecine chinoise traditionnelle est animée par le Dr Barrillon et le Dr Tatulli, médecins généralistes, urgentistes, et effectuant leur « clinicat » de MTC (c’est-à-dire les quatrième et cinquième année de MTC) en vue de l’obtention du diplôme national de médecine traditionnelle chinoise (DNMTC).

Le service travaille en partenariat avec l’Ecole de médecine chinoise et qi gong (EMCQG), et l’Union française des praticiens de MTC (UFPMTC). En 2018, le lundi est le jour dédié à l’activité de médecine traditionnelle chinoise pour les patients. Les activités du service destinées directement au patient comprennent les consultations et les soins de groupe en qi gong thérapeutique. Le service prévoit d’étendre ses jours d’activités progressivement dans les années à venir.

Copyright Journal La Marseillaise
Merci au journal la Marseillaise !http://m.lamarseillaise.fr/gard/edu…

LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE

La Médecine Chinoise est fondée sur la doctrine taoïste, elle repose autant sur une sagesse que sur
la science. Ses applications médicales ont été développées dans le NEI JING (Canon Interne de
l’Empereur Jaune), 2500 ans av. JC.

 

Aujourd’hui ses racines sont toujours identiques et sont présentées depuis des siècles dans de
nombreux ouvrages. Il s’agit d’un système médical complet qui inclut une connaissance profonde de
la pensée chinoise et des bases fondamentales, l’étude de la poncture traditionnelle et de la
moxibustion, la diététique, le massage TUINA, la pharmacopée traditionnelle chinoise et le qi gong.


Elle repose essentiellement sur l’entretien de la vie et la considération que l’homme et la nature se
correspondent et font partie d’un grand TOUT. Les anciens chinois ont observé les lois de la Nature
pour comprendre le corps humain. Ils ont considéré que chaque modification dans la Nature
provoque un changement chez l’homme.

 

 Ainsi la Médecine Chinoise accorde beaucoup d’importance aux saisons et à la nécessité de s’adapter aux climats pour préserver l’énergie du corps.

L’équilibre et la santé répondent à deux alternances immuables de la nature : le YIN et le YANG. Ce
sont deux forces opposées et complémentaires qui ne peuvent exister que l’une par rapport à l’autre.
Si l’une des énergies est déficiente ou excessive, il y a déséquilibre et maladie.
Le corps humain n’est qu’un ensemble de systèmes interdépendants, gouvernés par la Nature et
l’horloge des saisons.

 

Le praticien en Médecine Chinoise prend le temps d’écouter et de conseiller. Il essaie de déterminer
les causes du déséquilibre sans s’attacher aux effets. Il établit un bilan énergétique et oriente la
personne vers une alimentation saine, donne des conseils d’hygiène de vie, explique comment
l’organisme peut se désorganiser en raison de certaines contraintes de vie, enseigne des exercices
respiratoires et des mouvements adaptés et propose l’usage de plantes médicinales en compléments
alimentaires.

 

 

« Attendre d’être malade pour se soigner, c’est comme attendre d’avoir soif pour commencer à creuser
un puit. » – Nei Jing

 

Une étude sérieuse de la médecine chinoise nécessite plusieurs années de formation si vous
souhaitez atteindre le niveau requis et réglementé par la CFMTC et pouvoir valider le Diplôme
National de Médecine Traditionnelle Chinoise (DNMTC).
IL EST NECESSAIRE DE VALIDER L’ETUDE DU CORPS HUMAIN AINSI ET LE PSC1 (PREVENTION ET
SECOURS CIVIQUE) POUR OBTENIR LE DNMTC.