" La vie ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie " Sénèque

Après 10 années dans le travail social et 19 ans de travail en développement personnel je centre aujourd’hui ma pratique professionnelle autour du travail sur le couple.

J’ai plusieurs formations à mon actif :

  • Praticienne en PNL thérapeutique

  • Diplôme de thérapeute de couple, formation systémique à l’IFATC Lyon

  • Différentes formations auprès du planning familial et un diplôme d’état en travail social.

J’associe ma pratique thérapeutique (systémique et psychanalytique) à une pratique holistique qui permet d’aller plus en profondeur, d’avoir un champ de travail plus grand et un accompagnement global.

L’accompagnement du couple m’est apparu essentiel tant sa construction peut être complexe, mais en même temps passionnante.

Déconstruire nos représentations, construire ce qui nous met en joie, ce qui nous porte, ce qui nous correspond vraiment. C’est sur ce chemin que je propose un accompagnement du couple.

06 79 75 87 60

" Le Couple "

" Trouver l'équilibre "

" Mieux communiquer "

« La crise est une fabuleuse opportunité pour se découvrir et amener les changements nécessaires »

Le travail du couple peut se faire à deux, mais également à titre individuel, si l’on souhaite se questionner et cheminer sur ce sujet.

Je propose alors de vous accompagner sur ce chemin passionnant qui est la construction du couple. Avec différents outils qui seront adaptés à chacun, sur une base de confiance et de bienveillance.

Se connaître dans le couple, connaitre son couple. C’est une véritable construction dont il est primordial d’avoir des fondations solides.

La communication est un des facteurs essentiels à cette construction.

Les représentations traditionnelles du couple ont fortement évolué.

Jusqu’au début du XXème siècle, en France, le couple était davantage cadré et sécurisé par la famille, la religion, la tradition. C’était une institution difficile de rompre et la place de l’homme et de la femme était bien différenciée.

La fin des années 1960 et le début des années 70 marquent un véritable tournant. Le couple évolue fortement.
C’est la fin du sanctuaire. La tradition et le poids de l’héritage familial ont laissé place à d’autres formes de couple.

Il est donc important de pouvoir comprendre ce qu’est un couple. Comment il se construit et ce que cela implique.

«Le couple a quitté la famille» de R. Neuburger
https://youtu.be/qp7_lwjVwQc

Et tout le monde s’en fout #29 – Le couple
https://www.youtube.com/watch?v=6S9saPTnNcQ 


Tarifs

Séances en cabinet

60€

Spécialité:

L’accompagnement des couples impactés par les troubles de l’humeur

« Trouver l'équilibre dans le deséquilibre »

L’homme et la femme sont pris par des tumultes d’humeur. Tantôt heureux, tantôt en pleurs, nous vacillons entre bonne et mauvaise humeur. Nos humeurs peuvent changer en fonction des saisons, du temps, de la lune, de l’âge, de notre fatigue et des évènements de notre vie. Les humeurs pour les femmes varient également en fonction de leur cycle.

Les variations d’humeur sont chose courante dans notre société. Cependant, lorsqu’elles deviennent encombrantes, ingérables, excessives et entrainent de la souffrance, on peut alors parler de troubles de l’humeur.

Je travaille depuis de nombreuses années sur le trouble de l’humeur et l’impact sur le couple et sa construction.

J’ai repéré que le trouble de l’humeur, appelé aussi trouble bipolaire, était encore méconnu notamment dans l’impact que ce trouble peut avoir dans la vie de la personne et plus particulièrement du couple.

Il est donc primordial de comprendre son trouble de l’humeur, comment il se manifeste et les différents degrés.

Les troubles bipolaires sont classés en fonction de l’intensité des symptômes.

  • Les troubles bipolaires type I : anciennement connus sous le nom de maniaco-dépression, ils s’expriment par un ou plusieurs épisodes maniaques en alternance avec de la dépression majeure. Les phases sont longues, de plusieurs semaines à plusieurs mois.                                     

  • Troubles bipolaires type II : hypomanie en alternance avec une dépression majeure.

  • La cyclothymie : forme plus légère du trouble bipolaire avec des phases plus courtes (de quelques jours, à quelques semaines, voire des changements dans la même journée)        

Il existe plusieurs facteurs dans le développement des troubles de l’humeur :

–  Les facteurs génétiques

Le trouble bipolaire n’est pas une maladie génétique, il y a évidemment des fragilités de ce côté-là mais il est également associé à des évènements traumatiques ou à des facteurs de stress.

Certaines personnes peuvent porter la fragilité génétique et ne jamais développer la maladie.

–  Les facteurs neurochimiques

Les personnes bipolaires présentent des anomalies dans la production et la transmission des neurotransmetteurs qui sont des substances chimiques nécessaires à la communication entre les neurones.

Les neurotransmetteurs les plus connus impliqués dans la régulation de l’humeur sont :

  • La sérotonine et la noradrénaline (rôle dans la dépression)

  • La dopamine : neurotransmetteur qui donne de l’énergie, de la vigilance, de la vivacité.

Cependant, la bipolarité expliquée seulement par le dysfonctionnement de neurotransmetteurs et devenant un facteur obligatoire de la maladie, serait encore aujourd’hui, au niveau des recherches, critiquée et certains médecins n’en sont pas convaincus.

–  Les facteurs environnementaux

Il y a un lien entre facteurs environnementaux et facteurs génétiques. En effet, selon le Traité de neuropsychologie clinique, Neurosciences cognitives et cliniques de l’adulte (de B. LECHEVALIER, F. EUSTACHE et F. VIADER) « les causes du trouble bipolaire semblent être une combinaison d’une fragilité génétique, de facteurs environnementaux, de la qualité de la vie affective, des stress et des traumatismes importants et répétés vécus depuis la naissance » .

Certaines circonstances, pour les personnes bipolaires, peuvent déclencher des excès maniaques et/ou dépressifs comme par exemple des évènements de vie heureuse et intense : le mariage, une naissance, un diplôme, une promotion professionnelle…etc. Ce sont des périodes très fortes en émotions, mais également instables au niveau du rythme de vie ce qui fragilise les personnes atteintes de troubles bipolaires et peut donc venir réveiller des troubles de l’humeur.

La perturbation du rythme de vie et du rythme de sommeil peut être source de déséquilibre important chez une personne bipolaire.

Certains évènements traumatiques ou sujet au stress (par exemple : deuil, ruptures, perte d’emploi, …etc.) peuvent déclencher des troubles de l’humeur et notamment des épisodes dépressifs.

Les troubles de l’humeur peuvent être également déclenchés par l’accumulation d’évènements extérieurs. Par phénomène de sensibilisation, la survenue d’un stress moindre pourra déclencher un épisode. Cela explique l’augmentation de la fréquence des cycles et leur déclenchement de plus en plus indépendant des facteurs environnementaux, à mesure que la maladie évolue.

Les personnes bipolaires sont également très sensibles au changement de saisons ou aux décalages horaires qui peuvent déclencher des épisodes maniaques ou dépressifs.

–  Les facteurs psychologiques

Le modèle vulnérabilité-stress explique l’impact de la personnalité, de l’individualité sur la maladie. En effet, face à une fragilité biologique associée à différents évènements difficiles de la vie chaque personne aura une réaction différente.

La bipolarité de type II et la cyclothymie sont des troubles peu connus et pour lesquels les propositions de prise en charge ne sont pas ou peu existantes et mal adaptées.

Obtenir un diagnostic peut-être un parcours long (en moyenne de 10 ans) et les personnes peuvent se sentir seules et incomprises face à leurs troubles.

Dans mon accompagnement je ne pose aucun diagnostic mais je vais chercher avec vous à comprendre ce qui vous fait souffrir et comment cela se manifeste.

« L’important n’est pas tant le diagnostic mais de travailler sur ce qui fait souffrir »

Je propose différentes techniques et outils pour vous accompagner à construire et nourrir votre couple, malgré les troubles de l’humeur, dépasser cela pour rendre son couple plus fort et mieux comprendre l’autre.

Avec un accompagnement adapté et bienveillant, la personne qui a des troubles de l’humeur peut se considérer comme un mari, un amant, une femme, une maîtresse, une bonne mère, un bon père, et se rendre compte que le bonheur peut être à portée de main.

.....


« Soyez le changement que vous désirez voir en ce monde »
Gandhi

Fermer le menu